Aller au contenu | Aller au menu principal | Aller au sous menu | Aller au menu s'informer | Aller aux liens divers | Aller à la recherche

Communauté de Communes du Volvestre

Recherche

Actualités

  • Extranet

Menu principal

Contenu

AccueilS’informer > ActualitésLE ZÉRO PHYTO

Imprimer

LE ZÉRO PHYTO

Publié le 6 septembre 2016

Le « zéro phyto » signifie abandonner l’utilisation des produits chimiques, qu’on appelle encore pesticides, pour protéger l’eau, l’air, le sol, la biodiversité et la santé humaine, ce qui modifie l’aspect du paysage urbain en faveur d’un espace plus « sauvage », avec plus d’herbe au pied des arbres, entre les pavés ou en bord de certaines voies.

Moins de pesticide c’est une meilleure santé

Au 1er janvier 2017, il sera interdit aux personnes publiques d’utiliser ou de faire utiliser des produits phytosanitaires pour l’entretien des espaces publics des espaces verts, promenades, forêts, et les voiries (hors cimetières).

Le 22 juillet 2015, l’Assemblée Nationale a adopté la loi de transition énergétique pour la croissance verte qui prévoit la mise en place de l’objectif zéro pesticide dans l’ensemble des espaces publics à compter du 1er janvier 2017.

Pourquoi ?

Les pesticides représentent un risque pour la santé humaine. Leur utilisation est donc une opération sensible qu’il convient d’entourer de précautions particulières, pour protéger les agents techniques mais aussi la population. Les molécules contenues dans les produits phytosanitaires peuvent être à l’origine de perturbations au sein des écosystèmes contaminés, de par leurs effets toxicologiques potentiels sur les organismes non ciblés.

Comment procède-t-on pour arriver au zéro phyto ?

En ayant recours à d’autres techniques d’entretien notamment lors du désherbage (action très consommatrice de pesticides). La priorité est donnée à un désherbage thermique (destruction des mauvaises herbes par la chaleur) ou encore à un désherbage manuel (arrachage à la main ou élimination des végétaux indésirables avec un outil manuel, de type binette). D’autres techniques alternatives permettent de prévenir la pousse des végétaux indésirables, notamment le paillage de certains espaces (les massifs, les talus…). Les collectivités pourront également utiliser des produits de biocontrôle, qualifiés à faible risque ou dont l’usage est autorisé dans le cadre de l’agriculture biologique.

La commission Agenda 21 de la Communauté de Communes du Volvestre organisera le 29 septembre une réunion d’information sur « le zéro phyto » à destination des agents techniques et des élus de notre communauté. L’objectif est de présenter la réglementation nationale, les impacts sur la santé et l’environnement, les aides disponibles. Cette matinée se conclura par une démonstration de matériel et pratique de désherbage sur le parc d’activité Activestre.

Et pour les particuliers ?

Les jardiniers amateurs seront également concernés à partir du 1er janvier 2019. La commercialisation et la détention de produits phytosanitaires à usage non professionnel seront interdites. Au-delà de constituer une atteinte à l’environnement, traiter régulièrement votre jardin avec des pesticides, c’est risquer de mettre en contact vos enfants ou vos animaux domestiques avec des produits potentiellement dangereux pour leur santé.

zéro phyto
zéro phyto

 

 Retour á la page précédente  Haut de page